Jérôme Bascher Jérôme Bascher

Senlis vivant, Senlis plus fort !

- Election municipale des 23 et 30 mars 2014 -

Jérôme Bascher

Allez Senlis

Le FN n’est plus seulement d’extrême droite : attention à l’arnaque intellectuelle

Avec l’arrivée de Marine Le Pen  à sa tête, le FN a opéré une mutation idéologique sans le dire pour surfer sur toutes les vagues sans cohérence idéologique. Jusque les années 1990, les votes de ce parti regroupaient des nationalistes, des ultra conservateurs, des royalistes, des déçus de l’Algérie française plus certains xénophobes. Aujourd’hui ce parti embrasse plus largement sans cohérence, il constitue aujourd’hui une arnaque intellectuelle car il est dans l’impossibilité de réunir les contraires qu’il séduit.

En effet, si ce parti conserve largement cet électorat, les mesures économiques qu’il propose sont plus socialistes comme une étude le montre (voir également l’article dans les Echos du 13 novembre d’Eric le Boucher intitulé les aberrantes propositions économiques du FN”). Et voilà comment on séduit des classes populaires : promesses de faire attention aux petits, à leur identité, à leurs retraites, par exemple. C’est évidemment faux. On flatte en l’espèce, on ne dit pas les mesures courageuses et les vraies réformes  à mener. Prenons cet exemple des retraites : la gauche n’a cessé dans l’opposition de critiquer les réformes de droite en disant que la retraite à 60 ans c’est possible. Arrivée au pouvoir, elle propose 43 ans de durée de cotisations : les Français se sentent dupés et veulent croire que 60 ans c’est possible car le FN et l’extrême gauche le reprennent à leur tour ! Donc il faut essayer le FN pour la retraite à 60 ans ! Et voilà l’arnaque.

La gauche favorise le FN par une critique utopique dans l’opposition, par des mesures inverses une fois au pouvoir. Sans parler de la proportionnelle de 1986. La droite par la querelle des chefs qui de vraient passer la main n’est pas exempte de reproches non plus.

Alors je dis aux conservateurs déçus de l’UMP, je peux vous comprendre mais le FN est socialiste économiquement et libérale dans les moeurs (l’absence de consignes du FN dans le cas du mariage pour tous montre l’absence de vraie ligne) et cela ne correspond pas à vos idées. La récupération des bonnets rouges en est un autre exemple : leur combat n’a rien à voir avec un certain nationalisme mais plutôt à certain régionalisme…

Alors je dis aux classes moyennes, il n’y a pas de miracles sinon les partis de droite et de gauche aurait trouvé la recette. Cependant, il est normal d’être en colère quand on arrive plus à finir le mois, quand on est dans l’insécurité. Il y a aussi la tentation du “tous pourris” pour les partis de gouvernement. Mais faut-il rappeler que presque à chaque fois que le FN a dirigé une collectivité ses élus ont été condamnés ? Non, la vertu n’est pas non plus une caractéristique du FN.

Bref ce parti est dorénavant nationaliste mais surtout socialiste : historiquement, ce genre de politique à conduit au désastre. Tout cela est incohérent : réunir les protestations ne fait pas un programme.

Pour ma part, je combats les arnaques et les malhonnêtetés de toutes espèces. C’est ce chemin là qui constitue mon engagement de long terme : il est exigent pour soi et pour les autres mais la situation réclame cette exigence.